L’illusion de Rodin / Photo personnelle.

 

Comprendre le plan en mangeant ma tartine grillée.

Saisir en croquant.

C’est tellement bon. Les carottes aussi. Le riz au curry. Les brocolis.

C’est le sens. Les sens. L’essence.

Les sens ont plombé les anges.

Dilemme insoluble jusqu’à présent.

Profiter de ce paradis sans le corrompre.

Jouir sans salir.

Aimer dans le respect.

Réglages aux cent millions d’années.

Evolutions et involutions dans la planète bibliothèque.

Sans forme et forme.

Sensations physiques d’un esprit physique.

Esprit et matière.

Le résultat réussi peut donner du Mozart permanent.

Du Rimbaud sans Rambo.

Vies et vies de réglages.

L’inouï indicible rendu possible.

Trouver la régulation, l’équilibre sur une tête d’épingle de planète paradis.

Homéostasie cosmique.

 

La source a voulu se tester empiriquement dans la quintessense du sublime et elle a tellement réussi qu’une rébellion a eu lieu. Faut les comprendre. Pas tolérer, juste comprendre.

Les anges déchus et les anges déçus.

Comment maintenir ce système hyper complexe en paix tout en gardant le même degrés de sensation et de jouissance  ? C’est l’enjeu du prochain cycle ?

Tout est prévu ou c’est à nous de jouer ? Les deux comme toujours.

Bon avant il faut sortir de ce cloaque. On en a pour au moins cent ans.

Ou bien nous vivons une des dernières expériences dans la matière ?

C’était la quadrature du cercle avec cube métatronique et triangle merkabique pour la remontée dans l’autre sens ?

C’est pas jouable ? Même sans anomalie primaire ? Passez-moi la source.

 

Grégoire Hulleu

 

Posted by Grégoire Hulleu